2.1. La religion vous éloignera toujours de Dieu

Vous avez une aversion viscérale de la religion ? Figurez-vous que moi aussi et vous serez sans doute étonné d’apprendre que Dieu aussi ! Par nature l’homme n’est justement pas enclin à chercher Dieu, à s’approcher de lui pour le connaître, à avoir de l’intimité avec lui pour l’aimer non seulement pour ce qu’il peut faire pour nous mais surtout pour qui il est. L’homme a toujours préféré faire à sa façon mais se plaint toujours de ses mauvais résultats or la religion et ses philosophies ou sectes dérivées participent constamment à la tromperie de tout être humain en le conduisant à la ruine de sa vie.

 

Quelle que soit l’origine étymologique du mot que l’on accepte, soit religare « relier » soit religere « recueillir, ramasser », la religion a pour objet, dès son origine, l’organisation d’un ensemble de relations que l’on entretient envers une divinité, relations qui génèrent une ferveur inquiète, des scrupules et un soin méticuleux à pratiquer (Dictionnaire étymologique de la langue française). La religion n’est rien d’autre qu’en ensemble de règles d’auto-rédemption, se résumant alors à une somme d’efforts que l’homme déploie pour se doter d’une divinité qui lui convienne, à son image, afin de lui plaire et d’espérer recevoir ses faveurs sur la terre en échange de rites prétendument demandés par elle puis d’obtenir l’assurance d’une vie meilleure dans un au-delà souvent plus espéré que certain. La religion est l’héritage de la pensée d’Adam qui s’est illusionné de pouvoir faire tout par lui-même alors qu’il n’était qu’esclave du diable, maintenu dans la défaite et l’aveuglement originel qui empêchent les hommes de s’évader de ce joug pour dépendre de Dieu comme avant la chute.

 

Les pages de ce thème essaient de démontrer brièvement que les trois religions retenues correspondent à des degrés divers à la définition précédente. Ces trois religions sont le judaïsme, le christianisme et l’islamisme. Elles sont considérées ici en tant que religions parce qu’elles trouvent toutes trois leur origine dans les révélations d’un dieu unique contrairement à toutes les autres que nous qualifions de philosophies d’origine religieuses. C’est la divinité qui se révèle aux hommes et non pas un homme qui instaure des principes et des valeurs à suivre tels qu’on le rencontre par exemple dans le bouddhisme, le confucianisme ou même chez les Mormons, la Scientologie et les Témoins de Jehova où les interprétations et la philosophie d’un homme prennent plus d’importance que la Bible à laquelle ceux-ci prétendent pourtant se référer.

Vous êtes-vous demandé quel est l’avantage pour la divinité et pourquoi aurait-elle besoin de vous ? En fait la totalité de ce cheminement intellectuel et rituel prend sa source dans un fragment isolé de la Vérité originelle sur lequel viennent se greffer les mensonges de certains hommes qui veulent contrôler l’humanité par la peur, l’opposé de la foi. L’origine des religions et philosophies religieuses peut ressembler à la blague suivante : un démon trouva un jour un morceau de la Vérité. Il dit à son maître, Satan, source du mensonge et opposé à la Vérité de la Parole de Dieu : « j’ai trouvé un morceau de la Vérité, dois-je le détruire ? » Satan lui répondit « surtout pas, nous en ferons une religion de plus ! » Dans la Bible on trouve un verset des plus intéressants dans le texte de Jude où il nous est rapportait que l’archange Michael contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse : que pensez-vous que le diable voulait faire du corps de Moïse sinon un lieu de vénération qui détournerait le peuple de Dieu vers l’adoration de Moïse ? Heureusement, il n’a pas réussi !

 

La religion se situe donc exactement à l’opposé de la relation individuelle d’amour que le Dieu de la Bible essaie de nous transmettre : une communion partagée, sans intermédiaire qui procure la joie d’être ensemble, comme des parents avec leurs enfants, car cette relation d’apprentissage à pour objectif de nous préparer à la vie que nous aurons à vivre dans l’Éternité. Pour chacun de nous Dieu a un plan bien plus glorieux que ce que nous faisons de notre vie. Nous détaillerons cette relation dans le thème « Enseigner » et vous verrez que tout cela est bien loin de l’espérance de l’Islam où tout n’est que fatalisme et punition ou du catholicisme et son ritualisme : toutes sont des religions créées à l’image des hommes qui les pratiquent ! Elles expriment toujours un communautarisme qui dirige votre vie et qu’il est parfois difficile de quitter alors que Dieu veut remplir votre vie de sa présence dans une communion quotidienne afin de conduire quiconque veut se soumettre à lui par amour et non par intérêt. Or l’amour est sans condition !

 

Rappelez-vous que toutes les pages de ce chapitre ont pour seul objectif de vous avertir en d’attirant votre attention sur l’origine de vos croyances et de vos convictions qui vous amènent à accomplir des rites et des traditions qui pourtant ne changent en rien votre vie quotidienne. Bien sûr, à la fin, vous seul restez libre de votre choix et de ses conséquences mais nous n’insisterons jamais assez sur le fait que c’est quand même étrange de vouloir passer à côté d’un avenir meilleur juste pour éviter d’admettre que les convictions de votre religion ne vous procurent ni des certitudes, ni une vie épanouie dans tous les domaines, ni une espérance à la hauteur du Dieu que vous êtes censé vénérer. Le seul vrai Dieu n’a pas du tout créé les religions et des choses à faire pour lui plaire, il veut simplement vous aimer et que vous l’aimiez en retour ! Attention nous ne méprisons pas le bon côté des rites et des traditions dans leur rôle de mémoire et de ciment de la société qui les pratique mais nous dénonçons leur place hégémonique qui détourne les hommes de la Vérité de Dieu. Soyez prêt à remettre en cause vos traditions pour enfin rencontrer Dieu !

 

Les religions semblent en apparence émaner d’une bonne intention vis-à-vis de Dieu mais en réalité c’est tout le contraire et leur objectif est bien plus subtil que vous ne pouvez l’imaginer. Que vous le croyez ou pas, Dieu a créé l’homme à son image et à sa ressemblance et possède un adversaire qui, bien que lui aussi soit une créature de Dieu initialement créée sous le nom de Lucifer, s’oppose à lui jusqu’à ce que s’accomplissent le plan de Dieu pour l’humanité et révélé dans la Bible. Par n’importe quels moyens, son seul but est donc de détruire l’image et la ressemblance de Dieu sur la terre (donc vous) pour faire échouer ce plan. Les religions participent donc à détruire en chaque être humain l’image et la ressemblance de Dieu en le maintenant dans l’ignorance et l’aveuglement par la séduction, pour qu’il ne connaisse pas le plan de Dieu. Dès lors, beaucoup de personnes vivent avec un succédané, une image déformée de Dieu propre à chaque culture d’où une pléthore de définitions de Dieu proportionnelle à la multitude des ethnies : chaque peuple, chaque culture a un dieu qui lui ressemble dans lequel le véritable Dieu n’a plus aucune place pour se révéler et se manifester puisque chacun s’accroche à ses traditions qui ne produisent rien dans les vies !

 

Dans les religions, la vie de l’homme n’est que souffrance et asservissement à des rites, le salut incertain ou arbitraire et Dieu, quand il existe, est lointain, parfois tyrannique, toujours prêt à vous punir. Les récitations régulières de prières mécaniques toutes faites finissent par vous laver le cerveau et vous persuadent que cela plait à Dieu alors qu’il s’agit d’une autojustification qui essaient d’apaiser la voix de la conscience qui vous accuse. Le point d’orgue est atteint par tous ceux qui s’imaginent que la souffrance de la chair, l’ascétisme, la multiplication des actes religieux et l’intégrisme sous toutes ses formes ouvrent les bras de Dieu. C’est tout le contraire. Dieu a déjà choisi le chemin pour que l’homme lui soit agréable et nous l’a révélé en Jésus : c’est la réconciliation par sa mort à la croix afin que justement nous abandonnions ses croyances et ses pratiques humaines. Imaginez que votre fils désobéisse, n’écoute rien et n’en fasse qu’à sa tête tous les jours au mépris de vos instructions et de votre patience puis vienne, chaque jour vous réciter les mêmes paroles creuses afin de mieux recommencer le lendemain. C’est ça la religion, l’autosatisfaction dans l’indifférence à Dieu ! Où que vous habitiez, votre GPS vous dira qu’il n’y a qu’un seul chemin pour venir chez moi. Pour arriver à la maison de Dieu c’est pareil il n’y a qu’un seul chemin et le GPS de Dieu est sa Parole contenu dans la Bible, rien à ajouter ou à retrancher.

 

C’est ça la religion, l’autosatisfaction dans l’indifférence aux réalités de Dieu !

Le judaïsmeLe christianismeL’islamisme